officina
Programmation>Spectacles>Mémoires du Grand Nord (Intégrale)
 
  • samedi 9 novembre à 17h00
  • samedi 9 novembre à 20h30
 
  • Mémoires du Grand Nord (Intégrale)
  • Tragédie où la comédie n’apparaît qu’en songe et travestie
  • Mathieu ma fille Foundation - Arnaud SAURY
    Marseille, France

    > création 2013 / PREMIÈRE

    > durée 65’

    réservations en ligne www.mp2013.fr

    de et avec
    Arnaud SAURY
    Alexandre MAILLARD
    Séverine BAUVAIS
    Manuel COURSIN

    musique originale
    Alexandre MAILLARD

    lumière
    Alexandre LEBRUN


    coproduction
    Mathieu ma fille Foundation // 3bisf - Lieu d’Arts Contemporains - Hôpital Montperrin (Aix-en-Provence) // Centre de Développement Chorégraphique d’Uzès // Résidence de création soutenue par L’IDDAC / L’atelier des Marches (Bordeaux) // Théâtre des Bernardines (Marseille)

    soutien
    Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Paca // Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.


en coréalisation avec le Théâtre des Bernardines
Cette programmation s’inscrit dans le cadre de la Semaine du Genre (2>10 nov.) portée par Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture en partenariat avec la Fondation Crédit Coopératif

Le Grand Nord qui nous occupe est canadien. Bien que L’Intégrale concentre ici tous les volets du cycle, la narration reste aléatoire. Une histoire d’homme et de chien partis faire trois pas dans ce territoire du bout du monde, dans un isolement conscient et la survie qui en découle alors… Que peut bien faire un homme dans un endroit comme celui-ci ? Le prologue s’apparente à une étape sur la route du Grand Nord, voilà ce qui a eu lieu, voilà où nous sommes, voilà ce qu’il va peut-être advenir. L’action va pouvoir s’engager malgré quelques fausses pistes. Le cycle revient alors sur les traces d’un homme qui dans sa lutte avec le froid, est en train de perdre. Et si l’homme finit par sombrer dans un sommeil dès plus agréable qu’il n’eût jamais connu, le chien de son côté, n’avait d’autre destinée que de rester vivant. L’instinct de l’animal s’oppose au manque cruel d’imagination de l’homme. Le chien reste le seul témoin de la déroute de son maître. Des accords rock, une économie de mouvements, un souffle qui parfois balaie l’espace, des courses folles, l’écho de crépitements d’une flambée, autant dire trois bouts de ficelles qui viennent ponctuer une tragédie blanche et enivrée où ce chien semble avant tout vouloir nous confier qu’un homme qui ne connaît pas ses limites est un homme mort, et de conclure que par –50° on ne peut décidément pas échouer dans sa première tentative de construire un feu... Enfin si l’on a les pieds mouillés. A.S.


MATHIEU MA FILLE FOUNDATION

Mathieu ma fille Foundation voit le jour en mai 2011. Axée autour du champ théâtral, elle affirme néanmoins un processus de création pluridisciplinaire et collectif. Elle réunit donc des artistes issus du théâtre, de la danse, de la musique, de la conception lumière et sonore. La direction artistique de l’association est confiée à Arnaud Saury (membre fondateur).


Arnaud SAURY

Arnaud SAURY est invité une première fois à Dansem en 2008, en tant qu’interprète dans le spectacle Domestic Flight de Christophe Haleb. Il revient pour Dansem 2010 avec le spectacle Espiral, dont il partage la direction artistique, la mise en scène et l’interprétation avec Viviana Moin et Laure Mathis. Il présente les volets 1&2 des Mémoires du Grand Nord lors de l’édition 2012 de Dansem au 3bisf. lieu d’arts contemporains. Il prend part au projet Miniatures Officinae et crée en 2012, dans le cadre du programme Miniatures Liban, la miniature I’m a Love result, qu’il retravaille ensuite pour en proposer une version longue au festival Uzès Danse 2012. Il présente à nouveau sa miniature à Séville, en novembre 2012, dans le cadre de la 19ème édition du festival Mes de Danza, en juillet 2013 à Turin dans le cadre du festival La Piattaforma – Teatrocoreografico#11 puis à la Friche la Belle de Mai à Marseille en août 2013 pour Dansem#16 - volet 1, dans le cadre du temps fort « Août en danse » porté par Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture.

Arnaud SAURY se forme au théâtre à l’école du Théâtre national de Bretagne (Rennes). Il travaille avec plusieurs metteurs en scène, notamment Matthias Langhoff et Jean-Luc Terrade. Membre dissident de la Zouze (Cie Christophe Haleb), il y occupe pendant 6 ans un 1/3 temps de danseur atypique et participe aux créations suivantes : Domestic Flight, Résidence secondaire, Dé-camper, Evelyne House Of Shame, Liquide et 2 fresh 2 die, avec le photographe Cyrille Weiner. Parallèlement, il rejoint le collectif théâtral Humanus Gruppo (Rennes) en 2006 et collabore aux pièces La conquête du pôle sud de Manfred Karge, Quai ouest, de B-M Koltes, La Dingoterie (entretiens avec François Dolto) et In Bed with JC (entretiens avec John Cassavetes). On le retrouve aussi avec Nicolas Frize, Petra Schulz et Viviana Moin. Il intervient régulièrement en milieu psychiatrique (au 3bisf à Aix-en-Provence, au CH Le Mas Careiron à Uzès, au CH Guillaume Régnier à Rennes). Membre fondateur de Mathieu ma fille Foundation (I’m a love result, cycle Mémoires du Grand Nord).


Séverine BAUVAIS / Danseuse / Performeuse. Après une formation en danse classique aux CNR de Poitiers et Tours, elle suit un cursus de 3 ans au CNSM de Lyon en danse contemporaine. Elle y rencontre, entre autres, Michel Kelemenis avec qui elle travaillera de nombreuses années. Elle participe aux projets de Thomas Lebrun, Pascal Montrouge, Marie Françoise Garcia et Alexandre Iseli, Marion Rosseel. Elle travaille avec Georges Appaix depuis 2006. En 2007, elle fait partie d’un chœur de jeunes filles dans un projet d’Eric Houzelot. Elle pratique la danse contact auprès de Mark Tompkins, avec qui elle collabore sur deux pièces, Animal Femelle et black ‘n’ blues. Elle participe aux projets de La Zouze-Christophe Haleb (performance, pièce pour plateau, projet in-situ) depuis 2006. Elle travaille également avec Christian Ubl, Manon Avram, Matthieu Hocquemiller et rejoint Mathieu ma fille Foundation en 2012.