officina
Programmation>Spectacles>Une hypothèse de réinterprétation
 
  • VENDREDI 18 NOVEMBRE | 20:30 ET SAMEDI 19 NOVEMBRE | 19:00
  • Théâtre de Lenche
  • En partenariat avec le Théâtre de Lenche
  • Chorégraphe(s), artiste(s)
  • Rita Quaglia
  • Une hypothèse de réinterprétation
  • Création 2010
  • (France-Italie)
    Durée 40’
  • Conception et interprétation : Rita Quaglia
    En collaboration avec Loïc Touzé
    Regard extérieur : Carole Perdereau
    Partition sonore : Henri- Bertrand Lesguillier
    Suivi artistique et technique : Lluis Ayet
    Crédit photo : Association Acta
Une hypothèse de réinterprétation est un solo singulier sur un spectacle de danse que la chorégraphe et interprète Rita Quaglia désire nous raconter. La parole est là, le corps aussi mais ils dialoguent et évoluent ailleurs, dans un autre espace scénique désormais sans limite, celui d’une représentation passée. Chaque spectateur possède son émerveillement. Des réminiscences secrètes deviennent des instants de partage ; ils regardent ensemble une femme habiter des traces d’émotions.
La danse se risque alors avec grâce et générosité à un nouveau discours indirect libre. La simplicité étonne, à chaque instant. Ni parodie ni cynisme. La performance de Rita est une expérience précieuse qui dévoile entre mouvement et mot une autre approche de la sensibilité.
Production : Association Acta
Coproduction : Centre Chorégraphique National de Marseille et le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers dans le cadre des accueils, studio, Centre Chorégraphique de Montpellier Languedoc-Roussillon dans le cadre d’une résidence de recherche et d’écriture chorégraphique (ReRc), espace Bernard Glandier-Compagnie Didier Théron dans le cadre d’une résidence
Avec le soutien de : la Région Languedoc-Roussillon, la ville de Montpellier, la Charte de diffusion inter-régionale signée par l’Onda, l’ARCADI, l’OARA, l’ODIA et réseau en scène Languedoc-Roussillon