officina
Programmation>Question de danse>Jusque là c’est nous…
 
  • Chorégraphe(s), artiste(s)
  • Matthieu Hocquemiller
  • Jusque là c’est nous…
  • KLAP Maison pour la danse | Marseille
  • (Montpellier, France)

“Il n’y a que du désir et du social, et rien d’autre.” La phrase d’emprunt à Gilles Deleuze signe le point d’entrée dans une exploration des glissements. Ce travail est parti avant tout d’un processus préalable de collecte d’informations et de rencontres, avec des histoires, des trajets, des corps en prise avec l’époque. Parcours de migration ou travail du sexe ou transsexualité, ces rencontres ont dessiné des formes de féminités de combats. Identités construites dans le franchissement : traversées des frontières ou transgressions des normes. Avec une douce acuité, l’acrobate autodidacte devenu chorégraphe et vidéaste, relie la danse à ses essences et crée l’espace paysager d’un propos par le corps formulé. Corps social et corps du désir, corps de l’intime et corps politique.Jusque là c’est nous… Sans opposer les genres, Matthieu Hocquemiller s’intéresse aux féminités, constatées dans un pluriel d’accueil pacifique, ainsi qu’à leurs forces, mâtinées de tissages et de liens, évaluées par la capacité à ne pas se briser. Michel Kelemenis

chorégraphie : matthieu hocquemiller /interprétation : jeanne nora bennouar ¬ mathilde gautry ¬hurlande véronique seukeu ¬ ludovic lézin, …/ musique : benjamin collier/ scénographie et vidéo :matthieu hocquemiller /lumières :william guez/ costumes :hélène durand/ maquillage- accessoires : pierre traquet

opération réalisée en partenariat avec réseau en scène - languedoc-roussillon soutien (prêt de studio) théâtre le périscope (nîmes) ¬ studio b. glandier / cie théron (montpellier) coproduction klap maison pour la danse à marseille(résidence de finalisation 2012) date et lieu de création 3 février 2012 ¬ théâtre le périscope (nîmes) avant-première le 1er février 2012 klap maison pour la danse à marseille