actualité
 
  • Théâtre des Bernardines

  • Il y a une dizaine d’années à Paris, rue du Faubourg Saint-Antoine, à côté de Bastille, en sortant du cinéma, Cristiano Carpanini que je ne connaissais que de vue, assis à une terrasse de café m’interpelle pour me demander si j’accepterais de le rencontrer afin de parler de Dansem qui en était à ses premiers pas. Depuis à l’Automne, nous faisons, de plus en plus, route ensemble non seulement en additionnant nos moyens humains et financiers pour contribuer à ouvrir plus largement le champ de la danse contemporaine sur Marseille et sa région, mais aussi et surtout en partageant nos attachements à certains artistes ainsi qu’à la manière de cheminer avec eux ; et de faire que soient privilégiés avant tout les liens à nouer et renouer entre les artistes, les spectateurs et les "accueillants" que nous sommes.
    A l’écart des grandes routes de l’événementiel, nous avons pu ainsi deviser en marchant et démultiplier les rencontres artistiques : toujours singulières, parfois amicales, surtout ébranlantes.
  • Alain Fourneau
    Directeur du Théâtre des Bernardines
  •  
  • Dansem en Question de Danse
  • Pour la seconde année, le partenariat entre une équipe de création, un théâtre de recherche et un festival prospectif ouvre Marseille à 9 projets chorégraphiques en cours de fabrication. La situation en “lever de rideau” du Festival Dansem porté par L’Officina rappelle aux esprits que la création et le spectacle sont avant tout le résultat d’un travail, mêlant savoir-faire et introspection, ces deux états entre lesquels les artistes sont invités, au gré de leur sensation, à débattre publiquement. L’écrin du Théâtre des Bernardines se prête à ravir à cet échange rare entre artistes et spectateurs, aussi précieux et informatif pour les uns que pour les autres. Avec cette programmation toute effectuée en appui sur un réseau international ouvert de structures productrices de la danse actuelle, Kelemenis & cie réaffirme son engagement à agir pour la découverte de plus de danse dans la ville.

  • Michel Kelemenis
    Chorégraphe et Concepteur de Question de danse
  •  
  • Théâtre d’Arles

  • « Le Théâtre d’Arles particulièrement attentif, dans son projet artistique, au respect des altérités et au dialogue des écritures du nord et du sud est heureux de s’associer cette saison encore au festival Dansem pour présenter la nouvelle création d’ Ambra Senatore : Passo.
    En travaillant sur le doute et la surprise, avec une ironie subtile et plaisante, Passo nie la possibilité d’une interprétation unique des choses. Avec une danse dynamique et cassée par des chutes et des reprises, par des gestuelles inattendues, ce projet est centré sur la limite entre réalité et fiction, entre ce qui est dedans et ce qui est en dehors du spectacle, entre partition chorégraphique et imprévu. »
  • Valérie Deulin
    Directrice du Théâtre d’Arles / Scène conventionnée pour des écritures d’aujourd’hui
  •  
  • Théâtre du Bois De L’Aune
  • La nouvelle aventure artistique du Bois de l’Aune commence ! Nous avons imaginé un premier temps de rendez vous fidèle à l’esprit qui soufflera tout au long de l’année pour une programmation insolite, inventive, contemporaine, proche de tous. Fidèle également à ce que sera cette maison artistique dans sa manière de travailler : un lieu de résidence, un espace de transmission ouvert à tous, de compagnonnage et de partage avec des artistes venus de tous les horizons, enfin, une présence joyeuse au monde ! Cette première complicité avec le festival Dansem est pour nous une évidence, tant pour ses engagements sur le territoire, pour son ouverture au monde que pour ses audaces artistiques toujours pertinentes.
    C’est pourquoi nous avons choisi ensemble d’accueillir 2 projets et d’en produire un, formes chorégraphiques légères, et de voyager de La Roque d’Antheron à Châteauneuf le Rouge et à Aix en Provence en compagnie artistes venus d’Italie, d’Istanbul , de Marseille et du Maroc.

  • Patrick Ranchain
    Directeur du Pôle Culturel et artistique du Bois De L’Aune
  •  
  • Théâtre de la Minoterie

  • Voici la deuxième saison que le théâtre de la Minoterie s’associe à l’Officina pour le festival Dansem.
    Un travail basé sur l’échange, la confiance et le dialogue s’est instauré entre nos deux structures. Le choix des chorégraphes et des œuvres se fait ensemble, prenant en compte les espaces de la Minoterie et nos sensibilités communes.
    C’est ainsi que nous accueillerons en décembre deux des dernières créations de la chorégraphe algérienne Nacera Belaza, ou l’être et le corps se rejoignent dans une confrontation à la vie, au vide et à l’immensité.

  • L’équipe de la Minoterie
  •  
  • Théâtre Durance
  • « Bien que nouveau venu dans le paysage régional, le Théâtre Durance en 2008 déjà collaborait avec DANSEM. 
    Cette saison, à l’occasion du coup de projecteur mis sur le travail de compagnies originaires du Piémont (Italie) dans le cadre du pôle transfrontalier, et plus particulièrement du projet / CAT – Confrontations Artistiques Transfrontalières /, l’évidence est encore plus forte. Les belles rencontres se font souvent de manière intuitive, celle de Tecnologia Filosofica s’est faite ainsi : un mot de recommandation, l’intensité d’un échange et une note d’intention autour du mythe d’Orphée. En juin 2010, j’invite les artistes à travailler sur le plateau du Théâtre Durance : la confrontation de cette compagnie de danse, Tecnologia Filosofica, et de ce metteur en scène, Michele di Mauro, emmène le travail de la compagnie soudain ailleurs : dans une chorégraphie très théâtralisée, où la danse emprunte la voix mais aussi les silences du théâtre, créant une très belle intensité dramatique. C’est jeune, c’est beau, et tous les partenaires de cette rencontre en sortent transformés… et le public avec lui ! »

  • Robert Pasquier
    Directeur du Théâtre Durance
    « Scène conventionnée pour le jeune public, les résidences de création et les actions transfrontalières, Pôle régional de développement culturel ».
  •  
  • Dansem au 3 bis f
  • Le 3 bis f, lieu d’arts contemporains implanté dans l’hôpital psychiatrique Montperrin à Aix en Provence, développe depuis maintenant une vingtaine d’années une démarche d’accueil en résidence de création et de recherche d’artistes et d’équipes artistiques de toute discipline. La réception d’équipes de création chorégraphique qu’elles soient locales, nationales ou internationales, s’inscrit dans cette direction.

    Sur la saison 2009/2010 le 3 bis f a accueilli le collectif K.O.Com en résidence de création de son projet" Intérieurs Nuit/Extérieurs Jour".
    L’équipe artistique y a expérimenté, à travers la rencontre avec les habitants du lieu, la matière de sa recherche ( Voir comment le corps explore le monde à l’aveugle).
    L’aboutissement de ce projet est cette année présenté dans le cadre du festival DANSEM.

    Sur la saison 2010/2011 le 3 bis f reçoit la compagnie Léa P Ning portée notamment par une danseuse et chorégraphe, Viviana Moin et un comédien, metteur en scène Arnaud Saury, tous deux habitués des lieux pour y être venus plusieurs fois sur des propositions personnelles comme avec la compagnie de Christophe Haleb.
    Dans la poursuite de cette proximité, ils travailleront sur le lieu leur projet de création : "ESPIRAL".
    L’aboutissement de ce projet est présenté dans le cadre du festival DANSEM.

    L’addition des forces d’opérateurs tels que L’Officina et le 3 bis f, tous deux soucieux de porter une attention particulière à des démarches de création chorégraphique innovantes, signe le constat commun de la nécessaire alliance des singularités et des compétences de chacun pour permettre au mieux sur notre région la rencontre entre les créations chorégraphiques et la population.

  • Sylvie Gerbault
    Directrice du 3 bis f
  •  
  • Théâtre du Lenche
  • Aujourd’hui, la danse ne se limite plus à la démonstration spectaculaire de la souplesse et de la force physique et virtuose de ses interprètes.
    Elle s’est peu à peu introduite dans l’univers du sens et de la monstration de l’être dans ses enthousiasmes ou ses difficultés.
    C’est une des pistes suivies par Dansem.
    Une autre de ses pistes semble être une approche des formes dansées dans des pays d’une autre culture, et particulièrement cette année des cultures de l’autre rive méditerranéenne.
    Voilà qui devait renforcer le lien qui s’est établi depuis quelques années entre Dansem et le Théâtre de Lenche.

  • Maurice Vinçon
    Directeur du Théâtre du Lenche
  •  
  • Dansem et Les Rencontres d’Averroès
  • Prélude artistique aux tables rondes, le programme « sous le signe d’Averroès » propose une approche culturelle élargie de la thématique abordée aux cours des tables rondes. Et, de Marseille à Toulon en passant par Apte, Avignon, Carry-le-Rouet, La Ciotat, Martigues, Port-de-Bouc et Vitrolles, ce sont 21 rendez-vous : rencontres, spectacles, projections, concert, expositions qui apporteront d’autres visions de la Méditerranée des deux rives.
    C’est dans ce cadre que la collaboration entre le festival dansem et le programme « sous le signe d’Averroès » a pu s’opérer cette année. En effet, après avoir cheminé de façon parrallèle pendant plusieurs années, il nous a semblé évident, partageant les mêmes approches artistiques et philosophiques de croiser nos dynamiques. C’est désormais chose faite avec l’accueil de  He visto caballos de Maria Munoz et Pep Ramis [Cie Mal Pelo]. C’est aussi l’occasion de revenir aux Bernardines, premier théâtre à avoir accueilli les Rencontres à Marseillle.
  • L’équipe d’Espaceculture_Marseille
    dans le cadre du programme " Les Rencontres d’Averroès", créées par Thierry Fabre, produites et organisées par Espaceculture_Marseille
  •